Comité Français des Barrages et Réservoirs

Barrage Hoover

Accueil > Doi > 2019 > doi_cfbr_colloque2019_b13

doi_cfbr_colloque2019_b13

Quand une approche en cote de danger permet d’optimiser le projet de sécurisation d’un barrage BCR


Julien GOLETTO, Eric VUILLERMET (BRLI), Nicolas JUANOLA (CD de l’Hérault)

Éditeur : Comité Français des Barrages et Réservoirs - CFBR - ISBN 979-10-96371-09-9

Colloque : Justification des barrages : état de l’art et perspectives - Chambéry, France
Année d’édition 2019

Téléchargement : Actes du colloque

Résumé
Suite à la première étude de dangers associée à la dernière revue de sureté du barrage des Olivettes Barrage BCR de classe A, au vu des premières reconnaissances menées, il avait été identifié un risque de non-respect des critères de stabilité pour l’ouvrage. Dans un premier temps, une campagne d’investigations complète a permis de mieux caractériser l’ouvrage. Si la stabilité sous sollicitations de projet était assurée, il a été mis en évidence que la stabilité à la crue extrême n’était pas justifiée. Un projet de confortement par tirants actifs avait donc été proposé pour l’ensemble du barrage.
En charge de la rédaction du Dossier de révision spéciale, nous avons opté pour une remise à plat des premières suggestions de réhabilitation, et appréhendé le risque d’instabilité au travers de la détermination de cotes de danger. S’appuyant sur les résultats de l’étude hydrologique exprimée en cote de projet reliant niveau de sollicitation hydraulique et périodes de retour, nous avons cherché pour des tronçons d’ouvrage homogènes à estimer une cote de danger à laquelle rattacher une probabilité d’occurrence. En s’intéressant à la stabilité du barrage et de son parapet dans les sections non déversantes et à la stabilité au droit de la section déversante, les calculs itératifs ont permis de déterminer les niveaux de sollicitations limites. Il est observé que : - En section non déversante, les critères de stabilité du barrage ne sont pas vérifiés pour une crue de période de retour supérieure ou égale à 73 000 ans ; - En section déversante, les critères de stabilité du barrage ne sont pas vérifiés pour une crue de période de retour supérieure ou égale à 7 200 ans.
À la vue des résultats, l’approche en cote de danger nous a permis de discrétiser les propositions de sécurisation en fonction des probabilités d’occurrence des évènements extrêmes. À ce jour, en application de l’arrêté technique Barrage publié ultérieurement, aucun confortement n’est exigé. Les conclusions définitives sont reportées à l’analyse de risques qui sera menée lors de la future étude de dangers.

Abstract
After the first risk assessment in the frame of the last safety review of Les Olivettes RCC Class A dam, the first investigations showed that there was a risk of instability. Before going any further, a comprehensive series of investigations was carried out to get a better picture of the dam. While it was found that the stability of the dam withstood the design conditions, it nevertheless appeared that it was not justified in the event of an extreme flood. Hence the proposal of a project to strengthen the whole dam by means of actively-tensioned tie rod anchoring. Considering our duty to draft the Special Review documentation, we opted for reconsideration of the first refurbishment suggestions and decided to examine the risk of instability through the determination of danger levels. Using the results of the hydrological study expressed as the design elevation associating hydraulic conditions and flood return periods, we sought to justify a danger level for uniform sections, attaching a probability of occurrence each time. By examining the stability of the dam and its parapet wall in the non-overtopping sections and the stability of the overtopping section, iterative calculations led us to determine the limits of the allowable conditions.
It appeared that : - In non-overtopping sections, the stability of the dam is only at risk for a flood with a return period equal to or in excess of 73 000 years ; - In the overtopping section, the stability of the dam is only at risk for a flood with a return period equal to or in excess of 7 200 years ; Considering these results, the danger level approach was a way of discretizing proposals to secure the dam according to the probabilities of occurrence of extreme flood events. To date, by application of the later released technical decree on Dams, no strengthening works are required. The final conclusions will be drawn after the analysis carried out in the frame of the future risk assessment.

Citation
GOLETTO, VUILLERMET, JUANOLA. Quand une approche en cote de danger permet d’optimiser le projet de sécurisation d’un barrage BCR. In Colloque Justification des barrages : Etat de l’art et Perspectives. Chambéry : CFBR - 27,28 novembre 2019. ISBN 979-10-96371-09-9. doi : 10.24346/cfbr_colloque2019_b13


Voir aussi : Colloque Justification des barrages : état de l’art et perspectives

Reproduction interdite {GIF}Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 France.