Comité Français des Barrages et Réservoirs

Barrage de Puylaurent

Accueil > Doi > 2019 > doi_cfbr_colloque2019_a15

doi_cfbr_colloque2019_a15

Retour sur les pratiques de justification de la sûreté des barrages présentées à l’administration


Guirec PREVOT, Stéphan AIGOUY, Florent BACCHUS, Thomas CARLIOZ, Florian CHAMPIRE, Marc HOONAKKER, Tarik OUSSALAH, Laëtitia RIVOLLET, Jean-François VILLARD (BETCGB)

Éditeur : Comité Français des Barrages et Réservoirs - CFBR - ISBN 979-10-96371-09-9

Colloque : Justification des barrages : état de l’art et perspectives - Chambéry, France
Année d’édition 2019

Téléchargement : Actes du colloque

Title : Feedback on dam safety justification studies submitted to authorities

Résumé
Dans le cadre de sa mission de contrôle des ouvrages hydrauliques, l’État s’assure que les responsables d’ouvrages justifient la tenue de leurs ouvrages en différentes situations d’exploitation. L’étude de dangers examine les différents scénarios de ruine qui sont directement dépendants de la sensibilité intrinsèque des ouvrages et de la fiabilité de leurs équipements. Depuis le 6 août 2018, l’arrêté fixant des prescriptions techniques relatives à la sécurité des barrages donne les exigences essentielles de sécurité que doivent respecter les barrages neufs et anciens. Cet arrêté, dit « arrêté technique », explicite donc des objectifs de résistance des ouvrages vis-à-vis des aléas de crues et de séismes ainsi que des incidents exceptionnels mis en exergue par l’étude de dangers.
L’étude de dangers doit démontrer la sécurité de l’ouvrage au travers d’une vérification des exigences essentielles de sécurité appuyées en partie sur les deux annexes de l’arrêté technique.
Le vérificateur reste libre d’appliquer les méthodes les plus opportunes au cas par cas, associées à des critères d’acceptabilité sur les différents éléments concourant à la sécurité des ouvrages.
La démonstration de la maîtrise et de l’acceptabilité du niveau de sécurité indiqué dans les EDD est examinée par les services de l’État. Le BETCGB a ainsi pu avoir connaissance d’un grand nombre d’approches dans les différents domaines caractérisant la sécurité des ouvrages (près de 350 études de dangers examinées en sus des différentes études afférentes – structurelles, hydrauliques, hydrologiques…), avec parfois des divergences de pratiques. Cet article vise à présenter un état des savoir-faire sur différents sujets traités par les vérificateurs d’ouvrages. L’objectif de cette présentation est de mettre en avant les pratiques intéressantes de justification de la sûreté des ouvrages et leurs limites.
Plusieurs thématiques interrogeant la notion de cote de danger, les problématiques de prise en compte des vagues, les dispositions de vidange, les modélisations, …, sont abordées.
La démarche est comparable à celle adoptée par le médecin qui utilise des tests médicaux pour améliorer son évaluation de la probabilité qu’un patient soit atteint d’une maladie donnée. On retrouve en effet la notion de probabilités a priori et a posteriori, et l’idée de tests calibrés sur des cohortes de patients ; la qualité des tests (sensibilité, spécificité, ratio de vraisemblance) est alors le paramètre clé qui permet de faire évoluer de manière quantifiée le diagnostic.

Abstract
As part of its mission to control hydraulic structures, the Government requires the owners to check the safety of their dams in different operating situations. The safety review examines the different failure scenarios that are directly dependent on the intrinsic resistance of the structures and the reliability of their equipment.
Since 6 August 2018, the decree laying down the technical requirements for the safety of dams has provided “essential safety requirements” for new and existing dams. Therefore, this decree indicates the objectives in terms of resistance of structures against floods and earthquakes as well as exceptional incidents highlighted by the safety review.
The safety review must demonstrate the safety of the structure through a verification of “essential safety requirements” supported in part by two technical annexes.
However, the owner with his consultant remain free to apply the most appropriate methods which are often linked with criteria of acceptability for the various elements contributing to the safety of the structures.
Demonstration of the control and acceptability of the level of safety indicated in safety reviews is examined by the governement regulators. Thus, the BETCGB has seen a large number of approaches (around 300 safety reviews examined with their associated studies –stability, hydraulic,hydrology…) in the various fields characterizing the safety of structures, with sometimes divergences of practices. This article aims at presenting a state of the know-how on various subjects addressed by engineers. The aim is to highlight the most efficient practices for checking the safety of structures and their limits.
Several themes like the concept of safety water level, overtopping, bottom outlet or modeling, ..., are discussed.

Citation
PREVOT, AIGOUY & Al. Retour sur les pratiques de justification de la sûreté des barrages présentées à l’administration. In Colloque Justification des barrages : Etat de l’art et Perspectives. Chambéry : CFBR - 27,28 novembre 2019. ISBN 979-10-96371-09-9. doi : 10.24346/cfbr_colloque2019_a15


Voir aussi : Colloque Justification des barrages : état de l’art et perspectives

Reproduction interdite {GIF}Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 France.